par Ouali, Nouria ;Lannoy, Pierre ; [et al.]
Référence Brussels studies, 154, page (15)
Publication Publié, 2021-03-08
Article révisé par les pairs
Résumé : L’article propose un examen de l’odonymie de Bruxelles, c’est-à-dire des dénominations de sesvoiries, sous le prisme du genre. Après un relevé systématique du nom des rues et descaractéristiques des figures féminines mises en valeur, qui révèle un déséquilibre criant entre lesnoms féminins et masculins des rues de Bruxelles (sur l’ensemble de la Région, on compte dix foismoins d’odonymes féminins que masculins), l’article analyse les pratiques et les stratégiesdéployées par les élu∙e∙s à l’échelle communale pour féminiser le nom des rues et rendre justiceà la mémoire des femmes à travers une transformation de la toponymie, entre autres. D’une part,il dévoile les contraintes liées à la législation, à la morphologie urbaine ou aux stéréotypes genrésqui pèsent sur l’entreprise d’accroissement du nombre de noms de rues féminins et, d’autre part,il analyse l’action des élu∙e∙s et l’influence des organisations féministes qui luttent contre laminorisation des femmes dans la matérialité de l’espace urbain bruxellois.