Résumé : Se promener, c’est-à-dire se déplacer d’un lieu à un autre pour le plaisir, est une pratique qui, en Europe, se développe surtout à partir du XVIIIe siècle. L’essor de la promenade est un phénomène culturel qui est à la fois lié à l’évolution des modes de déplacement, au développement des loisirs, à la demande de nouveaux modes de sociabilité, à l’essor économique et scientifique, ainsi qu’aux grands chantiers d’embellissement des villes. Cet ouvrage a pour objectif d’explorer cette histoire de la pratique de la promenade au tournant des XVIIIe et XIXe siècles en Belgique, en France, en Angleterre et en Allemagne.